Elles vivront ! Elles goûteront la joie ineffable d’être enfants de Dieu. Elles savoureront les délices d’être frères ou soeurs en Jésus-Christ... Et leur lumière rayonnera. (Lettre 1951)